lundi 1 février 2016

Aldaxkatik Aldaxkara a un an !

François-Marie Roganeau
Mon blog a un an aujourd'hui. Une année de petites histoires puisées dans la généalogie de ma famille paternelle et illustrées le plus souvent par des tableaux d'artistes inspirés par ce Pays Basque si photogénique.

Une année, 48 billets, A ce jour, 11 700 pages vues et des récits qui ont su rencontrer leur public. Ainsi de celui où j'évoquais les femmes oubliées de l'émigration basque, le plus lu de tous (880 visites), ce qui ne laisse pas de ravir la féministe que je suis ! J'y racontais le destin de la petite Marie, partie à 17 ans de son petit village d'Aussurucq pour se retrouver en pleine pampa argentine.

Ce sont sans conteste les récits liés à la diaspora basque qui ont été le plus plébiscités. Ainsi des trois billets que j'ai consacrés à mes deux "oncles d’Amérique" partis faire fortune au Chili. La grande aventure pour moi a été de retrouver des cousins chiliens pas si éloignés que ça et avec lesquels je suis depuis en contact. Nous avons lancé un groupe familial Facebook qui s'enrichit de jour en jour de vieilles photos et qui, à ma grande surprise, est suivi par les jeunes générations !

Centenaire de la guerre de 14-18 oblige, j'ai beaucoup aimé aussi me pencher sur le destin de ces jeunes paysans basques partis mourir pour la France si loin de chez eux. Parmi eux, mon grand-oncle Michel mort à Verdun une semaine après son vingt-et-unième anniversaire... Ou autre histoire incroyable, celle de François parti dans le Nevada et obligé de revenir moins de deux mois après pour cause de mobilisation !

Je me suis attachée à certains de mes ancêtres plus que d'autres comme mon arrière-arrière-grand-mère Marie-Jeanne, fille unique d'un sous-lieutenant des douanes qui épousera un instituteur et aura avec lui 14 enfants (dont deux feront souche au Chili). Ou cette autre arrière-arrière-grand-mère, Dominica, née à Buenos Aires puis revenue à Saint-Jean-le-Vieux pour se marier avec un basque espagnol, lignée dont est issue ma grand-mère paternelle.

Pendant cette année, j'ai sauté de branche en branche et d'arbre en arbre comme l'écureuil de la chanson qui m'a inspiré le titre de ce blog, j'ai voyagé de la Soule à la Basse Navarre en passant par le Béarn, j'ai fait des incursions en Espagne (oh pardon, en Pays basque sud !), en Argentine, aux Etats-Unis et au Chili. En avril, je me suis rendue dans le berceau de ma famille, j'ai complété mon arbre et surtout revu des cousins un peu perdus de vue et qui m'ont reçue à bras ouverts. 

Je suis ravie que ce blog soit lu et apprécié même si je regrette le peu de commentaires suscités. J'ai des lecteurs d'un peu partout (France, Etats-Unis et Irlande en tête), des fidèles de la première heure, des qui passent par hasard... Mais plus que tout, mon moteur, c'est le plaisir d'écrire et je compte bien continuer encore longtemps tant mes ancêtres sont une source inépuisable d'inspiration !    

8 commentaires:

D'ors et d'arts a dit…

Un an déjà ! Bon anniversaire ! Ecriture, découvertes et bonheur du lecteur, que demander de plus ! D'autres billets, d'autres années, d'autres histoires..........

Evelyne Achon a dit…

Bon anniversaire à un blog que je lis volontiers et qui me fait voyager
Bonne continuation ☺

Feuilles d'Ardoise a dit…

Très bon anniversaire pour ton blog ! Et longue continuation. Une très belle aventure déjà pour seulement une petite année. Bravo !

Briqueloup a dit…

Je suis avec amitié ce blog qui a l'âge du mien. A la suite de l'écureuil, je parcours les branches d'arbre en arbre. Tes ancêtres nous emmènent bien loin.

Philippe Durut a dit…

Bon anniversaire !!!!
Je vous souhaite de belles trouvailles.
Dans l'attente du plaisir de lire vos prochains billets.

La petite poule noire a dit…

Un grand "milesker" à tous les cinq ! Quand je parle des fidèles de la première heure, vous en faites bien entendu partie :)

Lucie D a dit…

Joyeux anniversaire ! Heureux 1 an ! Je vous suis de près et de loin, en temps et en espace. À +
Lucie du Québec

La petite poule noire a dit…

Milesker Lucie du Québec aux ancêtres basques ! Toi aussi, tu fais beaucoup pour faire vivre cette diaspora pyrénéenne.
Amitiés de Bordeaux.

Enregistrer un commentaire